La Droite Carmausine se positionne

Nous cherchions les raisons qui avaient poussé la liste de droite (UMP/UDI) à se maintenir au second tour des dernières élections municipales avec pourtant un score qui laissait augurer une représentation minimum (1 seul représentant au Conseil municipal). Pendant toute la campagne ils avaient affirmé que leur objectif premier était de faire barrage à l’équipe sortante. Quelle ne fut pas notre surprise d’apprendre une heure après la publication des résultats qu’ils se prononçaient sur leur maintien, assurant ainsi à la liste conduite par M. Espié le maximum de chance à leur réélection. Le résultat du second tour est venu confirmer ce pronostic et nos craintes, même si la mobilisation des abstentionnistes du premier tour qui nous avaient rejoint, nous avaient permis d’atteindre 33% des voix. Rappelez-vous. 203 voix seulement sur plus de 7000 électeurs nous ont séparées de la liste « Espié ». Alors la question se posait : Pourquoi une telle conduite politique ? Toutes les analyses convergeaient : se maintenir était d’assurer une érosion de son score (ce qui se vérifia par un passage de 12 à 10%) et de favoriser la liste arrivée en tête au premier tour. Se retirer était de permettre à notre liste de prétendre à la victoire.

C’est à l’ouverture du dernier Conseil municipal (19 juin 2014)  que la réponse à nos interrogations nous est parvenue. Absent pour des raisons personnelles Monsieur Leloup seul représentant de la liste UMP/UDI, donnait pouvoir à. . . . . Monsieur Espié. A la question que nous nous posions au soir du premier tour la réponse est enfin tombée et est claire. Le barrage de la liste UMP/UDI n’était pas adressé à la liste PC.PS.EELV, mais à Convergences Citoyennes.

Aujourd’hui les électeurs de la liste conduite hier par Monsieur Leloup savent qu’ils sont associés aux décisions du groupe majoritaire PC. PS. EELV.

B.